Le travail sur la liste des sites se réalise sous la griffe «Pour l’usage de service» «en vue de la prévention des trafics du côté russe, des médias et des services secrets».

Le ministre de la politique d’information de l’Ukraine Iury Stets’ a déclaré que dans le cadre des devoirs confiés par la Doctrine de la sécurité d’information de l’Ukraine, il y avait un groupe de travail travaillant sur l’analyse des normes du droit de la législation, qui interdisent la diffusion de l’information présentant la menace aux intérêts nationaux de l’Ukraine.

«Nous avons créé la liste des normes du droit se trouvant dans de divers actes législatifs et le Code pénal de l’Ukraine, qui réglementent et définissent nettement l’information, étant interdit pour la diffusion. En vertu de ces normes nous estimons les documents, qui se répandent par les sites séparés et par cela créent la menace aux intérêts nationaux de l’Ukraine, allument l’hostilité interethnique ou appellent à la violation de l’ordre constitutionnel», — a dit Dmitry Zolotoukhin, le vice-ministre.

Dans le département ont dit qu’après l’étude et l’analyse des documents les membres du conseil expert exprimeront les propositions en ce qui concerne les approches et les critères de l’estimation de l’information en vertu de ces normes du droit.

Nous rappellerons, qu’au début de mars, le ministre de la politique d’information de l’Ukraine Iury Stets’ a confié au département la préparation de la liste des sécurités d’information menaçant des sites pour la clôture.

Lien

Etiquette: ; ; ;