Moscou, le 30 mars. Le comité d’instruction de la Russie a intenté une action en ce qui concerne les militaires de l’armée ukrainienne, qui ont bombardé les 17-29 mars la population civile du Donbass par des pièces d’artillerie.

À la suite de leurs actions péri une femme, et sept civils ont été blessés, on dénombre la destruction de 48 objets de l’infrastructure civile, y compris des maisons d’habitation. Comme communique le comité D’instruction, les actions des sécurités nationales, qui accomplissaient «notoirement l’ordre criminel du Ministère de la Défense de l’Ukraine».

«Comme croit la conséquence, tous ces crimes sont faits d’après la haine politique, idéologique et l’hostilité liée au refus de la population du sud-est de l’Ukraine à reconnaître le caractère légitime du pouvoir agissant en l’Ukraine», — dit le comité d’intruction

Au Donbass dès le 1 avril, on annonce le régime du silence, qui et devait être respecté ainsi dans le cadre des accords de Minsk.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;