Le président russe Vladimir Poutine a remis en cause la responsabilité de l’être humain dans le changement climatique, en affirmant que le réchauffement mondial n’était pas provoqué par les émissions de gaz à effet de serre.

«Le réchauffement, il a commencé dans les années 1930», a déclaré le président russe Vladimir Poutine, lors d’un Forum sur l’Arctique à Arkhangelsk, dans le Grand Nord russe, selon des images diffusées par la télévision publique.

«A l’époque, il n’y avait pas encore de tels facteurs anthropologiques comme les émissions de gaz, mais le réchauffement avait déjà commencé», a-t-il affirmé.

Le président russe a jugé impossible d’empêcher le réchauffement climatique qui pourrait être lié selon lui notamment à des cycles globaux sur Terre.

«La question est de s’y adapter», a estimé Poutine.

Ces déclarations interviennent alors que le président américain Donald Trump a signé mardi un décret ordonnant un réexamen d’une mesure phare de Barack Obama sur le climat imposant aux centrales thermiques des réductions drastiques de leurs émissions de gaz à effet de serre.

Donald Trump a également promis un renouveau de l’industrie du charbon aux Etats-Unis, le deuxième plus gros émetteur de gaz à effet de serre derrière la Chine.

Lien

Etiquette: ; ; ;