L’Ukraine risque de perdre le soutien de la Pologne, souvent appellé comme «l’avocat de l’Ukraine» dans l’union Européenne.

Aux conférences de presse à Kiev, le correspondant du «Polit’Navigator» transmet, via le chef du centre informatico-analytique «le Troisième secteur» Andreï Zolotarev, le bombardement aux lance-grenades qu’a subi le bâtiment du consulat polonais à Loutske.

«C’est la situation extrêmement désagréable en Ukraine. Chez nous peu de gens lisent la presse polonaise. Pourtant, il y a une édition assez sérieuse« l’Idée de Pol’ska », qui n’était pas passer sans troubler l’opinion publique: le titre« l’Ukraine Néo-nazie », à mon avis, tout est dit. Dans la presse polonaise de plus en plus souvent ils écrivent sur les Bandétistes et l’Ukraine néo-nazie», — a souligné l’expert.

              

Для плеера требуется установить Flash Player

D’après lui, le bombardement du consulat «se prête à une mauvaise série pour l’Ukraine».

«Pas à pas nous risquons de perdre le dernier avocat en Europe», — prévient Zolotarev.

De plus il dit que la Pologne ne sera plus entièrement dans la coopération avec l’Ukraine, aujourd’hui se décide avec succès les problèmes démographiques et assure l’affluence des ouvriers aux frais des travailleurs ukrainiens, mais «les relations ne seront pas amical».

Lien

Traduction : Philippe Calfine

Etiquette: ; ; ; ;