Daniel Renard est mort, le matin jeudi 30 mars 2017, dans son sommeil après plusieurs jours d’altération de son état physique. Il avait 86 ans.

Instituteur, infatigable militant communiste et syndicaliste, ancien maire adjoint à la culture, auteur de plusieurs ouvrages, il meurt sans avoir vu la réalisation de ses idéaux mais il a vécu d’espérances et de combats, de droiture et de réserve, d’attention perpétuelle aux autres et du désir de savoir. Il rejoint Marcelle, sa femme, qui nous a quittés en février 2008. Daniel Renard est né le 14 mai 1930. Il avait adhéré au Parti communiste le 20 septembre 1947. Jusqu’à ces derniers mois, il militait activement à la tête des Vétérans du PCF. Il était membre du Comité Justice et Vérité pour Charonne.

Ses obsèques auront lieu le mercredi 5 avril à 15 heures, au vieux cimetière de Bezons (rue de la Paix).

«C’est avec une très grande tristesse que je viens d’apprendre le décès de Daniel Renard dans sa 87ème année.

Daniel était un militant dévoué et expérimenté, un homme de conviction et de terrain, attaché aux valeurs de progrès et d’égalité, attaché à son parti dont il est devenu Président National des Vétérans, après plusieurs années de proche collaboration avec Louis Baillot.

Il avait acquis de sa formation d’instituteur et de syndicaliste enseignant ce goût profond de la justice, cette attention aux nouvelles générations, sa volonté de transmettre savoir et expériences acquise. C’est notamment pour cette raison qu’il présidait le comité de Justice et Vérité pour les victimes de Charonne.

Daniel était aussi profondément attaché au département du Val d’Oise et à ses habitants, notamment sa ville Bezons dont il fut de nombreuses années adjoint à la culture.

Le Parti Communiste Français perd un homme et un militant qu’il est fier d’avoir compté parmi les siens.

Aux habitants de cette ville, du département, aux communistes avec qui il fut de tous les combats au cours d’une vie militante riche et intense, je tiens à faire part de toute ma sympathie et de mes plus sincères condoléances.

À Denis, Michel et Claudine ses enfants, à Aude, Manon, Émile et Clémence ses petits enfants, à Cassim, son arrière petit-fils, né il y a un mois et que Daniel aura eu l’ultime bonheur de tenir dans ses bras, je veux dire toute mon affection et partager leur peine avec eux.»

Réaction de Dominique Lesparre, maire de Bezons

«Ancien élu, humaniste, progressiste, véritable mémoire de la ville et de son histoire, l’instituteur qu’il n’a jamais cessé d’être, vient de décéder.

C’est avec une immense tristesse que j’apprends la disparition de Daniel Renard.

Rendre hommage à Daniel, c’est évoquer une vie bien remplie au service des autres, une vie militante porteuse de valeurs humanistes.

Daniel, c’était l’amour de sa ville pour laquelle il a écrit de très nombreux ouvrages relatant la réalité quotidienne de générations de Bezonnaises et de Bezonnais. L’amour de son parti – le parti communiste — au sein duquel il aura milité sans compter pour une société plus juste à l’égard des plus humbles.

Il était notre historien local portant à la lumière celles et ceux qui, au travers de leurs engagements et de leurs luttes, ont façonné notre ville. Je garde en mémoire de nombreux ouvrages parmi lesquels « Bezons du village à la ville », « Bezons et la guerre 1914-1918 », « du dispensaire au centre de santé de Bezons » ou encore ce remarquable livre sur le docteur Destouches, plus connu en littérature sous le nom de Céline qui, condamné pour collaboration avec les nazis, restera aussi « le médecin maudit de Bezons ». Ces derniers mois encore, il me faisait part de son dernier projet d’ouvrage portant sur l’origine des noms de rues de notre ville.

Homme de culture, il aura assumé durant plusieurs mandats la fonction d’élu local, toujours soucieux de l’émancipation humaine.

Nombreux sont les Bezonnais qui l’ont côtoyé et ont pu apprécier sa personnalité, chaleureuse qui fait honneur à la politique faite de droiture et de loyauté. Une denrée rare de nos jours en politique !

Profondément attristé, j’adresse au nom des Bezonnaises et des Bezonnais et en mon nom personnel un très sincère message d’amitié et d’affection à ses enfants : Michel, Denis et Claudine. «

Réaction de JM Ruiz :

«C’est avec tristesse que j’ai été informé aujourd’hui du décès de notre camarade Daniel Renard, Président de l’Amicale des Vétérans, et adhérent de la section de Bezons, ville dont il avait été maire-adjoint de nombreuses années.

Nous avions eu une pensée collective pour Daniel lors du repas des vétérans qui s’est tenu la semaine dernière à Gonesse et auquel il ne pouvait pas participer pour la première fois depuis bien longtemps.

La Fédération du Parti Communiste Français perd un homme et un militant qu’il est fier d’avoir compté parmi les siens.

Aux habitants de Bezons, aux communistes de la ville avec qui il fut de tous les combats au cours d’une vie militante riche et intense, je tiens à faire part de toute ma sympathie et de mes plus sincères condoléances.

Je fais part à ses enfants, ses petits enfants et son arrière petit fils, né il y a quelques mois, du soutien et de l’amitié de tous les communistes du Val d’Oise dans cette pénible épreuve. «

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;