Un important glissement de terrain a fait 254 morts ainsi que des centaines de blessés et de disparus dans la nuit de vendredi à samedi à Mocoa, dans le sud-ouest de la Colombie, selon un bilan de l’armée colombienne.

La Colombie est en deuil après une gigantesque coulée de boue qui a fait plus de 250 morts, des centaines de disparus et de blessés, suite aux fortes pluies affectant la région andine, dont aussi le Pérou et l’Équateur.

Des pluies diluviennes ont fait déborder plusieurs cours d’eau dont la crue a déversé des torrents de boue, de pierres et de débris sur les routes et les habitations de Mocoa, capitale de la province de Putumayo.

« C’était une pluie torrentielle, c’est devenu vraiment fort entre 23h00 et 01h00 du matin », a raconté un habitant, Mario Usale, qui fouillait les débris à la recherche de son beau-père.

« Ma belle-mère avait aussi disparu mais nous l’avons retrouvée vivante à deux kilomètres de là. Elle a des blessures à la tête, mais elle est consciente », a-t-il ajouté.

Le président colombien Juan Manuel Santos s’est rendu sur place pour superviser les opérations de secours et parler aux victimes. « Nous allons tout faire pour les aider », a-t-il déclaré. « J’ai le cœur brisé. »

L’armée a fait état de 254 morts et d’environ 400 blessés et 200 disparus.

Lien

Etiquette: ; ; ;