Le Fonds monétaire international (FMI) a décidé de reprendre son programme d’aide financière à Kiev, en accordant à ce dernier, une tranche d’un milliard de dollars.

Le Conseil d’administration du FMI a décidé d’octroyer à Kiev une tranche d’un milliard de dollars, a annoncé le président ukrainien Piotr Porochenko sur sa page Facebook.

La nouvelle a été confirmée par le service de presse du FMI dans un communiqué.

« La fin du tour d’horizon permet d’octroyer 734,05 millions de DTS [droits de tirage spéciaux, ndlr], soit près d’un milliard de dollars », indique le communiqué.

En mars 2015, le FMI a ouvert pour l’Ukraine un programme de crédits composé de huit tranches pour un montant global de 17 milliards de dollars. Kiev a déjà obtenu trois tranches, la première de cinq milliards de dollars, la seconde de 1,7 milliard de dollars et la troisième d’un milliard de dollars.

La décision de débloquer la quatrième tranche a été prise sur fond de scandale de corruption à Kiev. Selon une enquête menée par les autorités ukrainiennes, la direction de la Banque nationale d’Ukraine a dilapidé les moyens destinés au refinancement des banques commerciales. Selon le Bureau national de la lutte contre la corruption en Ukraine, il pourrait s’agir de milliards de grivnas.

Auparavant, il avait été annoncé que le FMI reportait la décision d’octroyer à Kiev sa tranche pour pouvoir « apprécier l’évolution des derniers événements, des mesures politiques qui influent le secteur financier, ainsi que des perspectives économiques au sens le plus large du terme ».

Selon des experts, l’Ukraine est un pays qui s’enfonce dans la corruption. Au cours de l’année dernière, le vice-président américain Joe Biden a appelé à maintes reprises le gouvernement ukrainien à envoyer un signal à la société et à la communauté internationale en « plaçant en détention au moins un fonctionnaire corrompu par an. Ne serait-ce qu’un seul. Mais ses demandes n’ont pas trouvé d’écho ».

Selon le magazine américain The Foreign Policy, les politiciens au pouvoir en Ukraine devraient faire trois choses afin d’éviter que la communauté internationale ne se détourne d’eux: « premièrement, lutter contre la corruption, deuxièmement, lutter contre la corruption, troisièmement, lutter contre la corruption ».

Lien

Etiquette: ; ; ;