Le Daily Mail britannique a enlevé un article intitulé “Les États-Unis a soutenu le plan de la réalisation d’une attaque chimique en Syrie et blâme le régime d’Assad” daté du 29 janvier 2013.

Vendredi, les Etats-Unis ont lancé 59 missiles sur l’aérodrome Shayrat en syrie dans la province de Homs, sans preuve prétendant qu’une attaque chimique dans la province d’Idlib a été portée de là.

L’auteur de l’article Louise Boyle a dit que les Etats-Unis ont planifié l’attaque chimique pour servir de prétexte pour renforcer l’action de militaires de coalition internationale en Syrie.

“Les e-mails, en prouvant censément que la Maison Blanche a donné l’approbation de l’attaque chimique en Syrie, en attribuant la responsabilité au régime d’Assad et renforcerait à tour de rôle des opérations militaires internationales dans le pays. Le rapport publié contient la correspondance entre les deux hauts fonctionnaires de la compagnie britannique Britam et la défense, qui déclare que le plan “approuvé par Washington” suggère que le Qatar financera l’utilisation d’armes chimiques par les forces de rebelle en Syrie”, – dit l’article

L’article dit que la correspondance a été publiée par le pirate informatique malaisien qui a aussi obtenu l’accès aux CV et aux copies de passeports de ses chefs.

« RIA Novosti » a demandé au Daily Mail de répondre pourquoi et quand exactement cet article a été enlevé du site Internet.

Le représentant officiel du major général du Ministère de la Défense russe Igor Konashenkov a dit vendredi que la préparation des missiles de croisières américaines à la base aérienne syrienne a été faite bien avant les événements du vendredi.

“Il est évident que la préparation des missiles de croisières américaines sur la base aérienne syrienne a été faite bien avant les événements d’aujourd’hui. Pour la préparation d’un tel impact il est nécessaire de conduire un grand ensemble d’activités, la préparation de missions de vol et le fait d’apporter les missiles prêts pour le lancement”, – a t’il dit

Selon Konashenkov, “Pour tout spécialiste il est clair que la décision du lancement de missile sur la Syrie a été prise à Washington bien avant les événements de Khan Shaykhun, qui a servi seulement comme une raison formelle et un spectacle de force militaire déterminé uniquement pour des raisons politiques.”

Lien

Traduction : Philippe Calfine

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;