La chancelière allemande a souligné qu’il est nécessaire de faire tout pour continuer le règlement politique du conflit en Syrie sous l’égide de l’ONU

Berlin, le 11 avril./korr. L’Agence télégraphique de l’Union Soviétique Mikhaïl Chtcherbakov/. La Chancelière allemande Angela Merkel au cours de la communication avec le président des États-Unis Donald Trump a déclaré la nécessité de rendre le règlement de la situation en Syrie sur le terrain par l’ONU et de continuer la coopération avec la Russie. Déclaré le représentant du gouvernement de l’Allemagne Chteffen Zajbert après la conversation ayant lieu dans la nuit de lundi à mardi entre les deux leaders.

« Le chancelier a souligné qu’après la réaction claire des États-Unis au cas épouvantantable de l’application de l’arme chimique il est nécessaire de faire tout pour continuer le règlement politique sous l’égide de l’ONU, – dit-il- de plus la coopération avec la Russie a la valeur singulière pour la mise en marche du procès de transition politique ».

Comme a souligné Zajbert, « la stabilité de la Syrie sans le président Assad doit devenir l’objectif à garder en tête ».

Il a ajouté qu’en dehors de la Syrie Merkel et Trump ont examiné le programme nucléaire de la République Démocratique Populaire de Corée.

Comme auparavant le service de presse de la maison Blanche communiquait, dans la nuit du 11 avril le président des États-Unis a passé la communication avec le premier-ministre de la Grande-Bretagne par Thérèse Mej. Selon la demande officielle de Washington, Mej et Merkel « ont exprimé le soutien aux actions des États-Unis et ont accepté avec le président Trump à propos de l’importance que le président syrien Bachar Asad doit assumer la responsabilité ».

Lien

Traduction : Philippe Calfine

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;