Un collectif rassemblant deux groupes de rock français emblématiques, No one is innocent et Darcy, ont publié un clip sur Youtube, dans lequel ils insultent copieusement la candidate frontiste et là «brûlent» sur un piquet avec Trump et Poutine.

France’s National Front political party head Marine Le Pen gestures as she speaks during a news conference at the party headquarters in Nanterre near Paris February 6, 2015. REUTERS/Charles Platiau (FRANCE — Tags: POLITICS) — RTR4OI2A

«Si elle veut finir dans l’urne il faudra la cramer comme Jeanne D’Arc sur le bûcher» ; «Mon poing se souviendra du goût de tes dents», «N*que son père la Marine»… Tels sont les paroles du morceau «La Marine», d’un groupe né de la collaboration entre le quintet punk rennais Darcy et Kemar, le chanteur de No one is innocent, pilier du rock français énervé depuis 20 ans.

Une violence symbolique devenue nécessaire

Ce que les auteurs décrivent comme «un nouvel hymne anti-Front national», se révèle être un pamphlet violent contre le parti de Marine Le Pen et la leader frontiste elle-même. Dans le clip, publié sur Youtube le 6 avril dernier, les deux chanteurs s’agitent dans un local étroit et faiblement éclairé au son des guitares hurlantes et sur le rythme de batterie saccadés.

Leur but ? Déverser une «violence symbolique» devenue «nécessaire» pour évoquer le Front national. Interrogé par le Huffington Post, Irvin Tollemer, chanteur de Darcy et parolier de la chanson, explique les propos qu’il y tient : «Le FN s’est tellement banalisé, normalisé qu’on ne peut plus se permettre d’alerter les gens en les tapotant du bout des doigts. Faut y aller au marteau.»

Visiblement pas seulement au marteau. Le clip de «La Marine» se termine par une image à la symbolique ultra-violente : un masque de Marine Le Pen brûlant aux côtés de celui de son père Jean-Marie Le Pen, ainsi que de ceux des président américain et russe, Donald Trump et Vladimir Poutine.

Sur Twitter, plusieurs élus du Front national ont réagi au clip avec indignation. Le numéro deux du FN Florian Philippot a appelé «les Français à réagir à cette abomination».

Le secrétaire général du FN Nicolas Bay a évoqué «un appel au meurtre».

Les conseillers régionaux FN d’île de France Aurélien Legrand et de Picardie-Nord-Pas-De-Calais Sébastien Chenu ont également réagi au clip de Darcy et No one is innocent.

«Le but du clip, c’est de re-diaboliser le Front national. C’est pour ça qu’à la fin on utilise le feu, outre la référence à la flamme frontiste. On est dans du grand-guignol, ce sont des masques qu’on brûle. Pas une impression 3D ultra-réaliste de Marine Le Pen», s’est défendu le chanteur de Darcy dans le HuffPost.

«En tant qu’artistes, on ne fonctionne pas en prenant en compte la victimisation du Front national. Sinon, on ne dit plus rien», ajoute Kemar de No one is innocent.

Для плеера требуется установить Flash Player
Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;