Le Président chinois, qui a été reçu la semaine dernière aux États-Unis pour le premier sommet sino-américain de l’ère Trump, a plaidé mercredi par téléphone pour «le maintien de la paix et de la stabilité» dans la péninsule coréenne.

Alors que les tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord s’intensifient, le Président chinois Xi Jinping a appelé Washington à la retenue lors d’une conversation téléphonique avec le Président américain Donald Trump tenue le 12 avril.

« La Chine soutient la dénucléarisation de la péninsule de Corée, elle est fermement attachée au maintien de la paix et de la stabilité dans la péninsule, se prononce pour une résolution pacifique du problème, et s’engage à assurer la communication et à rester en contact avec les États-Unis à ce sujet », a souligné Xi Jinping cité par CCTV.

Le Président chinois a effectué une visite officielle aux États-Unis les 6 et 7 avril. Les négociations avec son homologue américain Donald Trump se sont déroulées à huit clos dans la résidence privée de ce dernier à Mar-a-Lago, en Floride.

Les deux dirigeants ont évoqué les questions commerciales entre les deux pays, le programme nucléaire nord-coréen et des sujets régionaux.

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a annoncé le 8 avril que Xi Jinping et Donald Trump étaient tombés d’accord sur le problème nucléaire de la Corée du Nord et qu’ils intensifieraient leur coopération sur ce dossier.

La tension est toutefois montée d’un cran après que le Président américain Donald Trump a envoyé une « armada » de navires vers la péninsule coréenne.

Un groupe d’attaque de la marine américaine comprenant le porte-avions Carl Vinson va se rendre de Singapour vers la partie ouest du Pacifique pour assurer une présence au large de la péninsule coréenne.

Précédemment, le Conseil de sécurité nationale américain avait présenté au Président Donald Trump un rapport sur les réactions possibles des États-Unis à la menace nucléaire émanant de Pyongyang comprenant, entre autres, la possibilité d’un déploiement de l’arme nucléaire en Corée du Sud.

Les autorités américaines estiment que le 5 avril 2017, la Corée du Nord a effectué un essai infructueux d’un missile balistique hydraulique de type Scud. D’après une source à la Maison-Blanche, le missile est devenu incontrôlable et a parcouru seulement une partie de l’itinéraire de vol prévu.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;