Après l’envoi récent d’une «armada» de navires vers les côtes de la péninsule coréenne, Donald Trump poursuit ses menaces à l’encontre de Pyongyang, rappelant les capacités de la Flotte américaine.

Le président américain Donald Trump a demandé à son homologue chinois Xi Jinping de transmettre à Pyongyang que Washington était doté non seulement de porte-avions, mais aussi de sous-marins nucléaires, annonce le Wall Street Journal citant le leader américain.

« Mardi dernier, il (Donald Trump, ndlr) a téléphoné à Xi Jinping et pendant une heure de conversation lui a demandé de transmettre au dirigeant nord-coréen Kim Jong-un que les États-Unis étaient dotés non seulement de porte-avions, mais aussi de sous-marins nucléaires», indique le journal.

Mercredi, le président américain a déjà annoncé qu’il avait envoyé une « armada très puissante » de navires vers les côtes de la péninsule coréenne. Un groupe d’attaque de la marine américaine comprenant le porte-avions Carl Vinson va se rendre de Singapour vers la partie ouest du Pacifique pour assurer une présence au large de la péninsule coréenne.

Outre le porte-avions Carl Vinson de la classe des porte-avions Nimitz, ce groupe comporte son escadron aérien, deux destroyers lanceurs de missiles et un croiseur lance-missiles.

Précédemment, le Conseil de sécurité nationale américain avait présenté au Président Donald Trump un rapport sur les réactions possibles des États-Unis à la menace nucléaire émanant de Pyongyang comprenant, entre autres, la possibilité d’un déploiement de l’arme nucléaire en Corée du Sud.

Les autorités américaines estiment que le 5 avril 2017, la Corée du Nord a effectué un essai infructueux d’un missile balistique hydraulique de type Scud. D’après une source à la Maison-Blanche, le missile est devenu incontrôlable et a parcouru seulement une partie de l’itinéraire de vol prévu.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ;