Un attentat à la voiture piégée mené ce 15 avril près de bus transportant des civils évacués la veille de localités syriennes loyalistes a fait nombreux morts, selon l’agence de presse SANA.

Au moins 118 personnes sont mortes et 224 bléssés dans l’attentat à la camionnette piégée commis samedi contre des bus transportant des personnes évacuées de localités syriennes loyalistes.

Для плеера требуется установить Flash Player

En vertu d’un accord conclu entre le Qatar, soutien de la rébellion et l’Iran, allié du gouvernement syrien, quelque 5 000 personnes de Foua et Kafraya, localités assiégées depuis deux ans par les rebelles syriens dans la province d’Idlib avaient été évacuées.

Selon le quotidien arabe Asharq Al-Awsat, des travailleurs humanitaires figurent parmi les victimes de l’attaque. La chaîne saoudienne Al-Arabiya rapporte qu’une ambulance aurait aussi été touchée par l’explosion.

Le processus d’évacuation de milliers de Syriens vivant dans quatre localités assiégées – Madaya et Zabadani, près de Damas, pour les rebelles, ainsi que Foua Kafraya pour les loyalites – avait démarré le 14 avril, en vertu d’un accord signé par le Qatar, soutien de la rébellion, et l’Iran, allié du président Bachar el-Assad.

Le lendemain, l’évacuation avait été bloquée sur la route de Rachidine, les personnes évacuées attendant pendant des heures dans leurs bus en raison de désaccords entre parties adverses.

Le pape condamne une attaque «ignoble» sur les réfugiés

Le pape François a également eu des mots pour les victimes de la guerre en Syrie et de cet attentat dans sa traditionnelle bénédiction urbi et orbi, le 16 avril.

Devant des milliers de fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre, le pape argentin a imploré Dieu d’apporter «la paix à tout le Moyen-Orient» et d’aider «tous ceux qui s’emploient activement à apporter soulagement et réconfort à la population civile en Syrie, victime d’une guerre qui ne cesse pas de semer horreur et mort».

«Hier [le 15 avril] a eu lieu une attaque ignoble contre des réfugiés en fuite», a-t-il en outre dénoncé en référence à l’attentat de Rachidine.

L’ONU horrifiée

Le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU, Stephen O’Brien, s’est dit «horrifié» par cette attaque «monstrueuse et lâche». «Ses auteurs ont fait preuve d’une indifférence éhontée pour la vie humaine», s’est-il emporté.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;