Tout porte à croire que Pyongyang, qui possède déjà des missiles d’une portée de plusieurs milliers de kilomètres, pourrait développer, d’ici cinq ou six ans, un missile balistique vraiment intercontinental, capable d’atteindre le territoire des États-Unis.

L’industrie de défense nord-coréenne possède un potentiel suffisant pour développer un missile balistique capable de menacer le territoire continental des États-Unis dans cinq ou six ans, a déclaré à Sputnik le président de l’Académie des problèmes géopolitiques et docteur en sciences militaires Konstantin Sivkov.

Samedi 15 avril, un défilé militaire s’est déroulé à Pyongyang à l’occasion du 105e anniversaire du fondateur de la Corée du Nord, Kim Il-sung.

Pendant le défilé, des missiles dernier cri, qui ne sont évidemment qu’à l’état de développement, ont été dévoilés en présence de quelque deux cents journalistes étrangers spécialement invités.

« Le programme balistique nord-coréen est suffisamment évolué: Pyongyang possède déjà un missile d’une portée de plusieurs milliers de kilomètres. Je crois que le développement d’un missile balistique intercontinental à part entière, capable d’atteindre le territoire des États-Unis, prendra environ cinq ou six ans », a signalé Konstantin Sivkov.

Le dernier essai d’un missile tiré depuis le territoire nord-coréen, dans la nuit de samedi à dimanche, s’est soldé par un échec. Le missile aurait explosé peu après son lancement, selon différentes sources.

Pyongyang projette un nouvel essai aux environs du 25 avril, le jour du 85e anniversaire de l’Armée populaire de Corée.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;