Alors que les tensions dans la région de la péninsule coréenne sont à leur combe, les militaires américains comptent pousser la Corée du Nord à la dénucléarisation en montrant les muscles. Or, le scénario proposé risque de se révéler explosifs, mettent en garde plusieurs experts

Le Pentagone envisage la possibilité d’abattre les missiles tirés par la Corée du Nord dans le cadre de ses essais afin de « faire montre de sa force face à Pyongyang », relate le quotidien britannique The Guardian citant ses propres sources.Selon le média, sur fond des tensions déclenchées par les récents tirs de missiles nord-coréens, le Pentagone cherche à exercer une pression sur Pyongyang afin de le pousser à la dénucléarisation. Dans ce contexte, le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a informé le Congres d’une possible interception des tirs, cependant aucune décision n’a été prise.

En ce qui concerne les moyens qui pourraient être mis en œuvre afin d’abattre les missiles, Washington évoque les systèmes de combats Aegis installés sur des destroyers américains, relate The Guardian. Une autre avenue envisagée, indique le média, consiste à persuader le Japon d’avoir recours à ses systèmes antimissiles.

La possibilité d’abattre un missile tiré par Pyongyang a été déjà évoquée par les militaires américains à la veille de la rencontre qui a eu lieu le 6 avril, en Floride, entre le chef de la Maison-Blanche Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping, assure une source officielle citée par le quotidien britannique.De nombreux experts interrogés par le Guardian mettent pourtant en garde contre ce genre de démarche, redoutant un regain de tensions si busque que la situation échapperait au contrôle de Washington. D’autant que pareil scénario risque d’avoir des conséquences désastreuses pour les alliés des États-Unis, notamment le Japon et la Corée du Sud.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;