Après une longue période de fermeture, la frontière terrestre entre Israël et l’Égypte vient de rouvrir. Pourtant, tous ceux qui souhaitent passer sont avertis de la menace terroriste.

Les autorités israéliennes ont pris la décision d’ouvrir la frontière terrestre séparant Israël de l’Égypte pour que les Israéliens puissent se rendre dans le Sinaï égyptien, a fait savoir un porte-parole du gouvernement.

« À l’issue de la réunion tenue par l’État-major opérationnel de prévention du terrorisme au sein du Conseil de sécurité nationale d’Israël, et avec l’approbation du gouvernement, une décision a été prise permettant aux Israéliens de quitter le Sinaï via le point de passage de Taba », lit-on dans le communiqué.

L’État-major prévient pourtant que des risques d’attentats seraient toujours présents sur la péninsule du Sinaï.

« L’État-major conseille de ne pas se rendre dans cette région, les personnes se trouvant actuellement dans le Sinaï doivent immédiatement rentrer en Israël », ont lancé les autorités israéliens.

Israël a interdit à ses citoyens d’entrer dans le Sinaï égyptien en raison du risque d’attentats. Cette décision sans précédent est intervenue au lendemain de deux attentats meurtriers contre des en Égypte, revendiqués par Daech, et alors que les Israéliens s’apprêtaient à célébrer la Pâque juive.Le Sinaï est une destination populaire auprès des Israéliens pendant la semaine de vacances de la Pâque juive.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ;