Un message envoyé à Pyongyang: sur fond de tensions suite à des tirs de missiles nord-coréens, la Force maritime d’autodéfense japonaise a annoncé dimanche sur son site Internet le début de manœuvres conjointes avec le porte-avions américain Carl Vinson.

Selon un communiqué du commandement des Forces d’autodéfense du Japon, le groupe aéronaval américain conduit par le porte-avions Carl Vinson et les destroyers de la Force maritime d’autodéfense japonaise Asagiri et Samidare entament ce dimanche des manœuvres conjointes dans la partie occidentale de l’océan Pacifique, au sud de la péninsule coréenne.

« Les manœuvres conjointes avec les forces navales des États-Unis commencent le 23 avril. Elles se déroulent dans la partie occidentale de l’océan Pacifique. Les destroyers Samidare et Asagiri participent aux manœuvres côté japonais et le porte-avions Carl Vinson et d’autres navires côté américain », indique le communiqué.

La durée des exercices n’a pas été annoncée, mais l’agence Kyodo parle de trois ou cinq jours.

Les navires des deux pays pourraient ensuite se diriger vers le nord-est par la mer de Chine orientale et poursuivre les exercices en mer du Japon.

Selon Kyodo, le Japon et les États-Unis voudraient produire un effet de dissuasion sur la Corée du Nord qui s’apprête à réaliser un nouvel essai nucléaire ou à un nouveau tir de missile balistique à l’occasion de l’anniversaire de l’Armée populaire de Corée, célébré le 25 avril.

Les destroyers japonais sont partis le 21 avril de la base navale de Sasebo, sur l’île de Kyushu. Samedi, le vice-président américain Mike Pence, en visite en Australie, a annoncé que le groupe aéronaval américain serait en mer du Japon avant la fin du mois.Ces derniers temps, les tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis sont montées d’un cran à cause des essais de missiles de l’armée nord-coréenne et des soupçons sur un nouvel essai nucléaire imminent de Pyongyang, ce qui préoccupe également Séoul et Tokyo.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;