Un simple oiseau a pu devenir la cause du crash d’un bombardier américain B-52 à Guam en 2016, communique Associated Press se référant aux résultats d’une enquête de l’armée de l’air.

Selon Associated Press, une enquête a établi que des problèmes techniques ou… un oiseau dans la turbine auraient pu être la raison du crash d’un B-52 américain à Guam, en 2016. Selon le pilote de l’avion accidenté, lors du décollage il a vu plusieurs oiseaux au moment où les instruments indiquaient une perte de poussée nécessaire.

L’enquête a rejeté la version mettant de l’avant une erreur du pilote, car celui-ci a suivi à la lettre toutes les indications réglementaires. Au final, un avion coûtant 112 millions de dollars a été complètement détruit par l’incendie.L’incident a eu lieu le 19 mai 2016. Le pilote a interrompu le décollage, constatant une brusque perte de poussée. Lors de l’atterrissage d’urgence, le parachute de freinage ne s’est pas ouvert et les seuls freins n’ont pas suffi à arrêter le bombardier qui est sorti de la piste et a pris feu. Les sept membres d’équipage ont réussi à quitter l’avion sains et saufs.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;