En région new yorkaise les étudiants du collège juif ont placé la pancarte près de la maison de l’habitant originaire de l’Ukraine Iakov Paliya. Pendant la deuxième guerre il travaillait dans un camp de concentration en Pologne et était impliqué dans la mort de quelques mille Juifs. Réuni ils scandaient «le Lâche!» Et «pas de SS aux États-Unis!». À la réponse de Paly, qui ne sort jamais pratiquement sur la rue.

En 1949 Paly est parti sur l’océan, et affirmait avoir étudié toute la guerre à la ferme de son père en Ukraine. Sa culpabilité pourtant était prouvée encore le 2003, après quoi la cour l’a privé de son passeport américain et déportait dans son pays natal. Il ne l’as pas accepté, et il continue à vivre dans Kvinse.

Lien

Traduction : Philippe Calfine

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;