Supervisées par Kim Jong-un, les manœuvres militaires déployées à l’occasion du 85e anniversaire de l’armée nord-coréenne étaient sans précédent dans l’histoire du pays, assure Pyongyang.

 

Si de nombreux experts redoutaient que l’anniversaire de l’armée nord-coréenne ne soit marqué par un nouvel essai nucléaire, la Corée du Nord s’est tout de même limitée à des exercices d’artillerie. Or, ceux-ci ont été « les plus importants de l’histoire », assure Pyongyang.

Selon l’agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), la manœuvre a engagé près de 300 pièces d’artillerie, des sous-marins ainsi que l’aviation.

« Les sous-marins plongeaient rapidement pour lancer leurs torpilles contre les navires ennemis alors que les chasseurs et les bombardiers ont réalisé des vols au-dessus de la mer pour larguer des bombes contre leurs cibles. Plus de 300 armes lourdes ont simultanément ouvert le feu depuis le littoral », indique la KCNA, cité par l’agence sud-coréenne Yonhap.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un qui supervisait les exercices n’a pas caché sa satisfaction.

« Nous avons monté notre force militaire pour punir sans pitié nos ennemis », a-t-il déclaré, cité par la chaîne NHK.

Après ces manœuvres, les militaires ont réaffirmé leur loyauté à l’égard de leur dirigeant, promettant de « se métamorphoser en 10 millions d’armes à feu et 10 millions de bombes » pour le défendre.L’intensification des essais de missiles nord-coréens a contribué ces derniers mois à l’aggravation des tensions avec les États-Unis, dans le contexte du début de la présidence de Donald Trump qui s’est dit déterminé à régler — seul, s’il le faut — la question nord-coréenne.

Washington a envoyé vers la péninsule coréenne le porte-avions Carl Vinson et son escorte. Il devrait y arriver d’ici la fin de la semaine.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;