Des tabloïds britanniques ont savouré avec un plaisir particulier le déploiement du destroyer HMS Daring en mer Noire et se sont précipités pour préciser le message qu’il envoie et à qui, bien que son rôle soit déjà connu. Il participe aux manœuvres conjointes avec la Marine roumaine.

Aussitôt que le destroyer britannique HMS Daring est entré dans les eaux de la mer Noire pour des exercices navals avec la Marine roumaine, la presse s’est vite emparée de cette nouvelle pour présenter sa version de l’événement. Le Daily Mail pose crûment la question : « Ça te plaît, Vlad ? », estimant qu’il s’agit d’un message de la Royal Navy envoyé dans « l’arrière-cour » russe.

The Sun affirme de son côté que la Marine royale « rend la faveur » à la Russie, faisant allusion au passage du porte-avions russe Amiral Kouznetsov devant les côtes britanniques, à son retour de Méditerranée. C’est ainsi, en revenant simplement de sa mission accomplie dans le cadre de la lutte antiterroriste en Syrie, que la Russie « arborait ses armes » et « provoquait le Royaume-Uni ».Les journalistes du Daily Star sont allés encore plus loin : « Le vaisseau militaire de la Royal Navy a été déployé à la porte de Poutine comme un signe de vengeance pour l’invasion dans La Manche », titre l’article de l’édition.

Au-dessous de cette hypothèse est publiée une vidéo d’un tir du missile Aster depuis le destroyer HMS Daring, ce qui devrait « faire enrager le Kremlin », sont persuadés les journalistes.

Le HMS Daring (D32) est le premier navire de la classe Type 45, ou classe Daring, de destroyers de défense aérienne construit pour la Royal Navy et est un navire furtif.
Comme l’a affirmé une source diplomatique, l’aviation de la flotte russe de la mer Noire et les appareils de surveillance radar suivent le déplacement du destroyer. Les exercices conjoints britano-roumains dureront jusqu’au 27 avril.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;