Le récent tir d’un missile nord-coréen a mis en alerte la DCA en Extrême-Orient russe, selon un responsable.

Suite au récent tir du missile nord-coréen, les moyens de la DCA en Extrême-Orient russe sont en état d’alerte et contrôlent l’espace aérien dans la zone de leur responsabilité, a déclaré le sénateur russe Nikolaï Ozerov.

« La Russie suit très attentivement tout ce qui se passe en Corée du Nord. La DCA en Extrême-Orient russe se trouve en état d’alerte. Nous contrôlons l’espace aérien dans la zone de responsabilité de l’Armée de l’air », a indiqué le sénateur.

Selon lui, la Russie se rend compte qu’elle ne fait pas partie des cibles visées par les tirs de missiles nord-coréens.

« Mais, d’un autre côté, un matériel est un matériel, alors nos militaires font leur possible pour empêcher les missiles de tomber sur le territoire russe en cas de situation extraordinaire », a ajouté le sénateur.

Un test de missile nord-coréen

Toutefois, le responsable s’est montré très critique envers le récent tir de missile nord-coréen.

« Il est évident que chacun de ces tirs est loin d’être un pas vers la diminution de la tension, contribuant au contraire à l’augmenter. Ces tirs augmentent le risque d’un conflit militaire, compte tenu du fait que des navires américains se trouvent dans la mer du Japon », a souligné le sénateur.

Parallèlement, il a espéré que le Président américain Donald Trump n’avait pas l’intention de « marquer les 100 jours de sa présidence par une frappe sur la Corée du Nord ».

La Corée du Nord a mené samedi vers 05h30 heure locale (la veille, 22h30 heure de Paris) un nouvel essai d’un missile balistique dans la zone de Bukchang, au nord-est de Pyongyang.

Selon l’armée sud-coréenne, le missile a explosé quelques secondes après le tir.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;