Le leader turc a appelé les sanctions comme le plus grand obstacle pour le développement effectif des relations de deux pays.

Le président de la Turquie Redjep Erdogan devant le départ à Sochi, où l’on planifie la rencontre avec le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine, a appelé Moscou à supprimer les sanctions en ce qui concerne Ankara, transmet l’Agence télégraphique de l’Union Soviétique . Au dire du leader turc, ce pas est extrêmement nécessaire à la normalisation définitive des relations des deux pays.

— Si nous voulons atteindre l’échange commercial à $100 milliard, nous devons d’urgence et entièrement retirer toutes ces restrictions. Nous voulons que cela se passe, nous avec monsieur Poutine faisons de grands efforts pour la décision des questions existant et pour le retour des relations sur un ancien niveau, — il a déclaré.

Nous marquerons, certaines restrictions commerciales se gardent en effet selon la relation parmi les exportateurs turcs. Les paroles, par exemple, vont sur les tomates turques, pour qui la Russie n’envisage pas d’ouvrir le marché pour soutenir le producteur national.

À propos, les pouvoirs auparavant turcs ont changé aussi l’ordre de l’importation de certains aspects de la production agricole pour le traitement à l’intérieur du pays. Sous les restrictions se sont trouvé, en particulier, le blé russe, le maïs, le riz et certaines cultures de fève.

Lien

Etiquette: ; ; ;