Londres, le 3 mai – les Agences d’Information de Russie «Novosti». La Grande-Bretagne ne va pas payer 100 milliards d’euro (85 milliards de livres sterlings) pour la sortie de l’Union Européenne a déclaré le ministre des affaires Brexit Devid Davis.


Le président de la Commission européenne Jean-Klod Junker a confirmé auparavant que Bruxelles a l’intention d’exposer à Londres «le compte» dans la mesure environ 60 milliards d’euro après l’ouverture des pourparlers selon Brexit. À son tour, le président du Parlement européen Antonio Tayani est persuadé que la Grande-Bretagne doit payer à l’Union européenne de la dizaine des milliards de versements, qui sont prévus déjà par le budget européen, y compris après Brexit, — selon de vieilles obligations.

Mercredi le journal Financial Times a écrit que Bruxelles a augmenté les exigences financières et maintenant estime les obligations financières de la Grande-Bretagne en train de la sortie de la CE à 100 milliards d’euro.

La Bretagne prépare les lois, permettant d’introduire les sanctions après Brexit
«Nous ne paierons pas 100 milliards. Que nous devons faire, ainsi examiner dans les détails tous les droits et les devoirs», — Davis dans l’interview a dit à la chaîne de télévision britannique ITV.

À la veille le premier-ministre de la Grande-Bretagne Thérèse May a promis durement et successivement de protéger les droits des citoyens aux négociations sur la sortie de l’union Européenne, ayant marqué que les négociations «seront rigides».

La décision de sortir de la CE convenait les citoyens de la Grande-Bretagne sur le référendum le 23 juin 2016. Londres a lancé le 29 mars officiellement le procès de la sortie de la CE, ayant transmis au chef de l’Euroconseil à Donald Touskou la lettre avec l’avis correspondant. Selon les règles exposées dans le 50-ème article de l’accord Lisbonnais sur la sortie de l’Union européenne, la Grande-Bretagne devra quitter la composition du groupement le 29 mars 2019 — après exactement deux ans après la mise en marche Brexit.

Lien

Traduction : Philippe Calfine

Etiquette: ; ; ;