Sur fond de confrontation entre d’un côté la Corée du Nord et de l’autre la Corée du Sud et les États-Unis, le ministère sud-coréen de la Défense a réitéré sa position sur l’appartenance de la péninsule coréenne. Selon Séoul, Pyongyang occupe illégalement la partie nord de la péninsule.

Le gouvernement sud-coréen considère toujours le territoire de la Corée du Nord comme une zone « occupée illégalement », a indiqué le ministère sud-coréen de la Défense cité par l’agence Yonhap.

« Le seul gouvernement légitime sur la péninsule coréenne ne peut se trouver que dans la République de Corée, et le territoire situé au nord de la ligne de cessez-le-feu est occupé illégalement par la Corée du Nord », indique un communiqué du ministère.Sur fond de confrontation entre d’un côté la Corée du Nord et de l’autre la Corée du Sud et les États-Unis, le ministère de la Défense a exprimé sa position en raison des discussions en cours sur une révision de l’article 3 de la Constitution portant sur le territoire national.

Si les États-Unis réalisent un coup préventif contre la Corée du Nord, les forces japonaises d’autodéfense, en cas de guerre, débarqueront en Corée du Nord, et les troupes chinoises pourront traverser le fleuve Yalou (Amnok en coréen), ce qui constituera une violation de la Constitution de la République de Corée, selon laquelle le territoire entier de la péninsule coréenne et les îles environnantes sont considérés comme lui appartenant.

Après la Guerre de Corée de 1950-1953, l’armistice a été signé entre les États-Unis, qui ont combattu sous le drapeau de l’Onu, et la République populaire démocratique de Corée. Formellement, donc, le conflit militaire n’est pas terminé. La Corée du Sud n’a pas participé à la signature.Pyongyang a réalisé ces derniers temps une série de tests de missiles balistiques. Washington, pour sa part, effectue des manœuvres militaires sans précédent avec la Corée du Sud.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;