L’habitude de voir partout la main du Kremlin se mêler des élections dans tous les pays suscite déjà des sourires et a provoqué tout récemment en tout cas une nouvelle réaction ironique de la rédactrice en chef de Sputnik et de RT.

Margarita Simonian, rédactrice en chef de Sputnik et de RT, a commenté la déclaration du directeur du Centre des communications stratégiques de l’Otan, Janis Sarts, qui a accusé Sputnik et RT de propagande et de tentatives d’influencer les élections européennes.

« J’attends le moment où l’Otan nous accusera d’avoir piraté l’élection à Limpopo. Et elle le fera », Margarita Simonian.

Auparavant, dans une interview accordée à Frankfurter Allgemeine Zeitung, Janis Sarts avait accusé la Russie de « faire de la propagande » afin d’« affaiblir l’unité de l’Europe ». Selon lui, l’activité de Sputnik et de RT devrait par ailleurs s’intensifier avant les élections en Allemagne.

Selon M. Sarts, c’est la chancelière allemande Angela Merkel qui est dans le viseur de la « campagne de propagande », ce qui s’explique par le fait que « l’Allemagne est la première puissance d’Europe » et que, dans ce rôle, « elle garantit l’existence de l’Europe sous sa forme actuelle ».Des médias européens et américains ont à maintes reprises accusé la Russie de s’immiscer dans les élections dans plusieurs pays occidentaux sans pour autant fournir aucune preuve. Moscou a rejeté toutes ces accusations les qualifiant d’infondées.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;