Les Talibans afghans ont annoncé le lancement de leur offensive de printemps baptisée «Opération Mansouri», du nom de leur ancien chef, indiquant viser en priorité «les forces étrangères» pour les chasser du pays. La construction d’un «État» qui leur serait propre est également à l’ordre du jour.

Combattants du Taliban

Les talibans afghans ont annoncé le début de leur offensive de printemps en promettant une recrudescence des opérations de guérilla et des attaques suicides contre les forces afghanes et étrangères. Ils envisagent également de créer des « institutions politiques » sur les territoires tombés sous leur contrôle.L’« Opération Mansouri », ainsi nommée en hommage à l’ancien chef des taliban Akhtar Mohamed Mansour, tué l’an dernier par un missile tiré par un drone américain, a été dévoilée une semaine après une des attaques les plus meurtrières contre l’armée afghane depuis que les Taliban ont été chassés du pouvoir il y a 15 ans.

Selon le bilan officiel, 135 soldats ont été tués par un commando d’une dizaine de kamikazes sur une base de Mazar-i-Sharif, dans le nord du pays. Selon certaines sources, le bilan serait en réalité deux fois plus élevé.

Dans un communiqué diffusé vendredi, les Talibans promettent notamment de « cibler, harceler, tuer et capturer » les soldats afghans, tout en assurant vouloir limiter le nombre de victimes civiles.

« Le principal objectif de l’Opération Mansouri sera les forces étrangères, leurs infrastructures militaires et de renseignement, et l’élimination de leur appareil mercenaire interne », dit le mouvement islamiste.Selon les estimations américaines, les forces de sécurité afghanes, qui ont perdu des milliers d’hommes depuis 2014, contrôlent moins de 60 % du territoire afghan, même si les Talibans n’ont réussi à s’emparer durablement d’aucune grande ville pour le moment.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;