Le secrétaire d’État américain Rex Tillerson estime qu’un rétablissement des relations bilatérales entre Washington et Moscou doit passer en grande partie par un travail conjoint sur le dossier syrien.

Les États-Unis et la Russie ont convenu de commencer à joindre leurs efforts afin de régler la crise syrienne, a déclaré le secrétaire d’État américain, Rex Tillerson, prenant la parole devant le Département d’État.« Conformément à l’entretien qui a eu lieu hier entre le Président Poutine et notre chef d’État, nous avons convenu, avec le ministre russe des Affaires étrangères, de continuer d’examiner la possibilité de pouvoir travailler conjointement sur le dossier syrien et de parvenir à établir un régime de cessez-le-feu assez durable en vue d’obtenir un processus de paix », a indiqué M. Tillerson. Il a toutefois souligné que tout cela n’en était cependant qu’aux premiers stades et qu’il ignorait « ce qui nous attendait ».

Selon lui, Moscou et Washington sont tenus de stabiliser leurs relations bilatérales, qui prennent de nos jours « une spirale en pente », ce que reconnaîtrait par ailleurs aussi la partie russe.

« Au cas où nous serions en mesure de retrouver des domaines où nous pourrions rétablir un certain niveau de confiance — qui n’existe presque pas de nos jours —, nous devrions faire face à un grand nombre de choses à régler », a-t-il conclu.Rappelons que la Maison-Blanche avait auparavant déclaré que MM. Trump et Poutine avaient eu une « très bonne conversation » téléphonique sur la Syrie, au cours de laquelle ils avaient abordé la question des zones de sécurité pour les civils.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ;