Le fait que Donald Trump ait accès au «bouton rouge» inspire la terreur, estime l’écrivain américain Stephen King.

L’accès du président américain Donald Trump au « bouton nucléaire » est plus terrible que mes œuvres, a déclaré sur sa page Twitter l’écrivain américain Stephen King, essentiellement connu pour ses romans et films d’horreur.

« Le fait que ce type (Trump) tienne son doigt sur le « bouton rouge » inspire plus d’horreur que n’importe quelle histoire d’horreur que j’ai jamais écrite », a remarqué l’écrivain.

« Les tweets que Trump a écrit pendant les 100 jours (au poste présidentiel, ndlr) présentent un portrait très clair, c’est un exemple classique d’un désordre narcissique de la personnalité », a constaté l’écrivain.

​Ce n’est pas la première fois que l’écrivain critique le chef de l’État américain. Avant l’élection présidentielle, Stephen King avait été l’un des 450 écrivains à avoir signé une pétition appelant à empêcher Trump de devenir président.

Stephen King est né le 21 septembre 1947 à Portland, dans le Maine (États-Unis).Il a publié son premier roman en 1974 et est rapidement devenu célèbre pour ses contributions dans le domaine de l’horreur mais a également écrit des livres relevant d’autres genres comme le fantastique, la fantasy, la science-fiction et le roman policier. Tout au long de sa carrière, il a écrit et publié plus de cinquante romans, dont sept sous le pseudonyme de Richard Bachman, et environ deux cents nouvelles, dont plus de la moitié sont réunies dans dix recueils de nouvelles. Depuis son grave accident survenu en 1999, il a ralenti son rythme d’écriture. Ses livres ont été vendus à plus de 350 millions d’exemplaires à travers le monde1 et il a établi de nouveaux records de ventes dans le domaine de l’édition durant les années 1980, décennie où sa popularité a atteint son apogée.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ;