Avec le lancement de son C-919 dernier cri, la Chine a l’intention de devenir le quatrième constructeur de gros avions de ligne.

Un nouvel avion de ligne de production chinoise a décollé vendredi pour son premier vol, annonce l’agence Chine nouvelle.

L’avion, un bimoteur C919, s’est envolé de l’aéroport international de Pudong, à Shanghai, avec cinq membres d’équipage à bord, mais sans passager.

La mise au point et la construction de l’appareil ont été réalisées par la Commercial Aircraft Corp. Of China (Comac). Dans le sigle de l’avion, la lettre C signifie soit Chine, soit Comac. Le chiffre 9 symbolise, dans la culture chinoise, l’éternité, alors que le 19 fait allusion au nombre maximum de passagers, 190.

L’avion à fuselage étroit C-919, dont le rayon d’action est de 4 075 km, est comparable à la version modernisée de l’Airbus A320 et au Boeing 737 de nouvelle génération.

De cette façon, la Chine fait son entrée sur le marché aérien international et devient le quatrième constructeur de gros avions après la Russie, les États-Unis et l’Europe.

Auparavant, la Comac a annoncé avoir reçu une commande de plus de 500 appareils de la part de compagnies d’aviations étrangères et chinoises, dont la China Eastern Airlines.

La mise au point de l’appareil a été commencée en 2008, mais sa construction a été plusieurs fois retardée. Selon les médias chinois, le nouvel avion coûte près de 50 millions de dollars, soit deux fois moins cher qu’un Boeing-737 ou un A-320.

Le C-919 a été assemblé en Chine, ses constructeurs se sont servis d’un grand nombre de technologies étrangères. Ses moteurs, par exemple, ont été faits par la CFM franco-américaine.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;