Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré lors d’un discours à l’Institut universitaire européen de Florence (IUE), en Italie, que la langue anglaise «était en perte de vitesse en Europe». Avant de continuer son intervention en français.

Le 5 mai, lors d’une allocution à l’Institut universitaire européen de Florence (IUE), le chef de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a préféré s’exprimer en français plutôt qu’en anglais.

« J’ai hésité entre le français et l’anglais, et j’ai fait mon choix. Je vais m’exprimer désormais en français », a-t-il souligné.

Il l’a expliqué en indiquant que l’anglais était « lentement, mais sûrement, en perte de vitesse en Europe ».

La déclaration a suscité des applaudissements et des rires parmi l’audience. Alors que les négociations sur le Brexit aggravent de jour en jour les relations entre la Grande-Bretagne et l’UE, l’initiative de Jean-Claude Juncker a un air de provocation.

Néanmoins, le président de la Commission s’est justifié en invoquant les élections de dimanche prochain en France, expliquant qu’il désirait que les Français «comprennent ce qu’il avait à dire sur l’Europe et sur les nations ».

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ;