Malgré la position intransigeante d’une «minorité agressive» dans les échelons supérieurs de l’UE, la tendance à normaliser les relations avec la Russie se renforce en Europe, affirme le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Une tendance qui consiste à renoncer aux approches politisées et idéologisées à l’égard de la Russie se consolide progressivement au sein de l’UE, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, interviewé par la chaîne russe Mir.Le ministre a en outre qualifié d’anormale la situation « dans laquelle certains partenaires européens et occidentaux cherchent à placer la politique, les approches politisés et idéologiques, avant les intérêts économiques propres de leurs pays, de leurs citoyens ».

« À mon avis, la tendance consistant à renoncer à cette anomalie se renforce », a-t-il souligné.

Cependant, a poursuivi le ministre, une « minorité agressive », opposée à toute normalisation des relations avec la Russie, reste influente au sein de l’UE.

« Alors que le principe de solidarité devrait être associé à la recherche d’un consensus, d’un compromis entre les extrêmes, certains sont catégoriquement opposés à toute normalisation des relations avec la Russie. Cependant, d’autres sont favorables à l’idée de commencer d’ores et déjà à sortir de cette impasse des sanctions », a-t-il indiqué.Et d’ajouter: « Je tiens à souligner encore une fois que nous ne boudons pas ce sujet et ne voulons pas nous immiscer dans les discussions internes. Au demeurant, nous constatons leur développement réel au sein de l’UE ».

Lien

Etiquette: ; ; ; ;