Deux meetings, l’un pour et l’un contre l’accueil des migrants au Royaume-Uni, se sont déroulés samedi dans le sud de Londres. L’ambiance était particulièrement tendue.

Des dizaines de personnes se sont rassemblées le 6 mai près du Bureau de l’Intérieur (Home Office), à Londres, afin de se protester contre la politique migratoire du pays.

Selon l’Evening Standard, une quarantaine de manifestants du groupe South East Alliance (SEA) se sont postés à l’entrée du Home Office en scandant « Disons non à la charia » et « La migration a détruit notre système de santé et l’offre de logements sociaux ».

Certains témoins ont indiqué que les participants au rassemblement ont essayé de repousser la police et ont jeté des déchets sur les forces de l’ordre.

Pour le moment, ni la police, ni les médias n’ont fait état de blessés.

Un autre meeting, plus important, a eu lieu à proximité. Les manifestants scandaient des slogans comme « Les réfugiés sont bienvenus ici ». Près de 400 personnes se sont réunies pour ce rallye « antifasciste », toujours selon la même source.

Un cordon de police séparait les manifestants des deux camps.

Des protestations ont débuté après une attaque contre un demandeur d’asile à Londres. Fin mars, un adolescent de 17 ans, Reker Ahmed, a été gravement blessé à la tête. Il est depuis à l’hôpital entre la vie et la mort.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;