Moscou, le 7 mai – Le président du congrès Européen juif Viacheslav Moche Kantor qui a visité dimanche avec la délégation de jeunesse de la communauté juive de la Russie le camp de concentration d’Osventsim a rappelé aux jeunes gens que l’armée Rouge a apporté le plus grand dépôt dans la libération des camps de la mort.


La délégation de jeunesse de la communauté juive de la Russie, comptant près de mille personnes de 45 villes du pays, a visité l’ensemble du camp de concentration ancien nazi d’Aouchvits Birkenaou – en mémoire de la tragédie du peuple juif dans les années de la Deuxième Guerre mondiale et en témoignage de la gratitude pour l’exploit de l’armée Rouge qui ont libéré l’Europe et les dizaines de mille des camps de concentration détenus et la centaine sauvant de mille Juifs de la Hongrie et d’autres pays de l’Europe. Le voyage était rapporté à une époque au jour de la Victoire dans la Grande Guerre Nationale.

L’organisateur de l’action « la Marche de la Vie » s’est produit principallement en Russie, elle a passé sous le patronat et au soutien du congrès Européen juif, et personnellement son président Viacheslav Kantora, ainsi qu’un principal rabbin de la Russie Berla Lazara et le président de la Fédération des communautés juives de la Russie Alexandre Borody.

« En se trouvant ici aujourd’hui, nous sentons encore plus notre dette non seulement révérer la mémoire de six millions de victimes innocentes, mais aussi ne pas oublier que notamment l’armée Rouge a libéré Aouchvits-Birkenaou et a apporté le plus grand dépôt dans la libération des camps de la mort et la cessation de la destruction massive des gens dans les dizaines des pays de l’Europe. Notre dette — ne pas oublier l’exploit de ceux qui, sans regretter la vie sauvait notre peuple. Nous, comme les Juifs, jusqu’aux temps devons et nous nous rappellerons leurs grands sacrifices », — le Chantre a dit.

D’après lui, la génération moderne vit au temps d’un large accès à l’information sur les faits historiques. « Mais l’étude est également une valeure morale extraordinairement importante. Les connaissances selon les événements du passé doivent correctement être perçues. Alors la mémoire historique sera transmise de génération en génération et aidera à prévenir les nouveaux accidents », — le président CEJ a souligné.

La délégation CEJ et les organisations juives de la Russie ont allumés les bougies en mémoire des prisonniers périssant et les soldats-libérateurs. Aussi les participants de l’action se sont rencontrés à Osventsime avec Batchevoj Fridman qui a éprouvé le Holocaust étant au camp de concentration en racontant sa jeunesse et son expérience personnelle, qui réussit à survivre dans les conditions surhumaines du camp de concentration.

Lien

Traduction : Philippe Calfine

Etiquette: ; ; ; ;