L’ex-république soviétique de Moldavie favorise un partenariat stratégique avec Moscou et s’oppose catégoriquement à l’idée d’adhérer à l’Alliance atlantique.

La Moldavie compte garder son statut neutre et reste hostile à l’idée d’une adhésion à l’Otan, a déclaré le Président de l’ex-république soviétique Igor Dodon lors d’une réunion avec le président de la Douma (chambre basse du parlement russe) Viatcheslav Volodine, à Moscou.Selon le dirigeant moldave, son pays s’oppose tant à une fusion avec n’importe quel autre État qu’à une adhésion à l’Alliance atlantique. « Nous sommes catégoriquement opposés à l’Otan », a souligné M. Dodon.

Il a également promis d’œuvrer pour construire des relations « étroites et mutuellement bénéfiques » entre Chisinau et Moscou, en dépit de la réticence de « certains hommes politiques moldaves ».

« Nous ne permettrons à personne de nuire à nos relations bilatérales, qui sont en train de passer à une nouvelle étape, en raison d’ambitions personnelles ou de parti politique », a indiqué le dirigeant moldave.

Élu au poste présidentiel en novembre 2016 avec 56,5 % des voix, Igor Dodon avait prôné un rapprochement avec Moscou durant sa campagne. En janvier dernier, il s’est prononcé en faveur d’une annulation par son parlement de l’accord commercial signé avec l’Union européenne en 2014, espérant ainsi rétablir les relations économiques avec la Russie.

Lien

Etiquette: ; ; ;