Sûr de ne pas avoir d’affaires en Russie, Donald Trump est prêt à toute enquête à ce sujet et ne craint personne, a assuré son porte-parole devant les journalistes. Les accusations de liens avec le Kremlin ne cessent toutefois de se multiplier.

Le Président américain Donald Trump n’a pas d’objections à l’ouverture d’une enquête sur ses prétendues liens avec la Russie, a déclaré aux journalistes mercredi le porte-parole de la Maison-Blanche Sean Spicer. Et d’ajouter que le Président n’avait pas d’affaires en Russie.

Une nouvelle accusation contre M. Trump a été formulée par le sénateur républicain Lindsey Graham, qui a déclaré le 9 mai qu’il fallait enquêter sur de prétendues relations d’affaires entre le 45e président et Moscou.Selon le porte-parole du Président, Sean Spicer, Donald Trump a déjà chargé l’un des principaux cabinets juridiques de Washington d’adresser une lettre au sénateur Graham afin de lui notifier qu’il n’avait aucune affaire en cours avec la Russie.

Mardi, Donald Trump a démenti personnellement avoir des liens avec Moscou. Sur son compte Twitter, il a qualifié ces informations de « mensonge absolu » diffusé à même l’argent des contribuables.

Le Président américain Donald Trump a annoncé mercredi avoir licencié le chef du FBI James Comey en expliquant que ce dernier n’était pas en mesure de diriger de manière efficace le service de renseignement intérieur. M. Comey menait une enquête sur la prétendue intervention de la Russie dans la présidentielle américaine, qui n’a pourtant rien révélé. Le responsable déclarait que la Russie représentait « la plus grande menace à un pays sur Terre ».

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;