Lorsque Donald Trump a pris la décision d’annoncer le licenciement du directeur du FBI James Comey, celui-ci aurait appris la nouvelle en pleine réunion avec ses employés et rigolé, pensant qu’il s’agissait d’une blague.

Le Président américain Donald Trump a annoncé avoir pris la décision de licencier le chef du FBI James Comey en expliquant que M. Comey avait manqué à son devoir et n’était pas en mesure de diriger de manière efficace le service de renseignement intérieur.

« Même si je vous suis très reconnaissant de m’avoir informé pour trois raisons différentes que je n’étais pas sous enquête, je suis toutefois d’accord avec l’avis du ministère de la Justice pour dire que vous n’êtes pas capable de diriger le bureau », lit-on dans la lettre envoyée par le Président américain à James Comey.

​C’est Jeff Sessions, procureur général et ministre américain de la Justice, qui était le patron officiel de James Comey, qui a communiqué au locataire de la Maison-Blanche la nécessité de renvoyer le directeur du FBI.

M. Sessions précise notamment, dans une lettre rendue publique par la Maison-Blanche, que « la direction du FBI avait besoin d’un nouveau départ » et que « le directeur du FBI devrait être une personne qui suit fidèlement les règles et les principes du ministère de la Justice ».En outre, James Comey est accusé d’avoir outrepassé ses pouvoirs en annonçant la conclusion de l’affaire contre Hillary Clinton sans aucune poursuite.

Selon le journal américain New York Times, M. Comey a appris la nouvelle de sa démission lors d’une intervention devant les agents du FBI à Los Angeles. En effet, alors que M. Comey prononçait son discours, il a entendu à la télé que M. Trump avait ordonné son licenciement.

« En réponse, M. Comey s’est mis à rire et a dit qu’il pensait qu’il s’agissait d’une blague plutôt amusante », lit-on dans le New York Times.

En même temps, ses assistants se sont rassemblés derrière lui et lui ont annoncé qu’il devrait interrompre son discours. M. Comey a serré la main aux employés du FBI à Los Angeles, est parti dans son bureau où on lui a officiellement annoncé qu’il était licencié.

Le média précise qu’à ce moment M. Comey n’était toujours pas au courant qu’il avait été congédié car il n’avait reçu aucune information officielle de la part Washington.James Comey menait une enquête sur la prétendue intervention de la Russie dans la présidentielle américaine, qui n’a pourtant rien révélé.

Il a été nommé directeur du FBI par l’ancien Président américain Barack Obama en 2013 et devait exécrer les fonctions de chef du service de renseignement intérieur jusqu’en 2023.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;