Le Président Donald Trump estime que les Démocrates aussi bien que les Républicains ne pouvaient tolérer le portrait de l’ex-chef du FBI, James Comey, vu son attitude «trop relâchée» à l’égard d’Hillary Clinton.

À en croire le Président américain, les Démocrates et les Républicains auraient pris en grippe le patron du FBI, James Comey, en raison de son attitude « trop indulgente » vis-à-vis d’Hillary Clinton lors de la campagne présidentielle, relate la chaîne Fox News.« Il (James Comey, ndlr) était trop gentil avec Hillary Clinton, il lui a fait une concession que personne n’avait jamais faite à personne », a souligné M. Trump.

D’après lui, Mme Clinton aurait mérité une punition sévère pour avoir transgressé les prescriptions en matière de correspondance de service. Or, l’ancien patron du FBI ne s’empressait pas de la traduire en justice, a fait remarquer le Président.

Le 9 mai, le Président américain Donald Trump a limogé le directeur du FBI James Comey sur recommandation du procureur général Jeff Sessions. La Maison-Blanche a déclaré que ce dernier était « incapable de diriger le Bureau ».Le renvoi du directeur du FBI a soulevé une vague de protestations de la part des Démocrates au Congrès américain, qui considèrent cette démarche de Donald Trump comme une tentative de saper l’enquête sur ses éventuels contacts avec la Russie pendant la campagne électorale.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;