Le ministère russe des Affaires étrangères a critiqué la chaîne CNN pour sa désinformation entourant la publication de photos de la rencontre entre Sergueï Lavrov et Donald Trump, qualifiant le résultat de «nouveau mensonge éhonté».

Le ministère russe des Affaires étrangères a publié sur son site un communiqué en réponse à la désinformation à laquelle s’adonne depuis quelque temps la chaîne CNN.« Nous avons été extrêmement surpris par le nouveau mensonge éhonté de la chaîne américaine CNN, diffusé le 11 mai sous le titre « La Maison-Blanche furieuse après avoir été trolée par les photos russes du Bureau ovale » », évoque le ministère.

En outre, Moscou souligne que l’opinion de la source anonyme de CNN au sein de la Maison-Blanche diffère de la position officielle de l’administration américaine.

« L’information fabriquée de toute pièce par le média mentionné a perdu toute valeur après le briefing de la porte-parole de la Maison-Blanche, qui s’est déroulé le jour de la diffusion en question », signale le communiqué du ministère.

Le communiqué rappelle en outre qu’il ne s’agit pas du premier incident de la part de CNN qui « démontre que la chaîne ne dispose d’aucune sources sérieuses au sein de la Maison-Blanche et que son approche en matière de journalisme est irresponsable et dénuée de professionnalisme ».Auparavant, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a qualifié de « honte sans nom » les récentes déclarations de CNN et du Washington Post selon lesquelles la Russie aurait menti aux États-Unis pour prendre des photos de la rencontre Lavrov-Trump.

« CNN et ses « sources anonymes au sein de la Maison-Blanche », et le Washington Post qui déclare que « la délégation russe aurait pu faire entrer des équipements d’espionnage à la Maison-Blanche » — tout cela est une honte sans nom », s’est-elle indignée.

Il est à noter également que le principal adjoint de la porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Huckabee Sanders a confirmé lors du briefing que le protocole du tournage avait été respecté.

De vives discussions ont embrasé les médias américains à propos de l’admission d’un photographe russe à l’entrevue entre Donald Trump et Sergueï Lavrov, après que le ministère russe des Affaires étrangères ait publié des photos prises lors de la rencontre en question, qui s’est tenue mercredi à Washington. Plusieurs journalistes américains se sont indignés de ne pas avoir été autorisés à couvrir la réunion.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;