La ville irakienne de Mossoul est presque entièrement libérée des terroristes de Daech qui n’en contrôlent plus que 10%.

Sous la pression de la coalition internationale anti-Daech dirigée par les États-Unis, les djihadistes perdent progressivement le contrôle de Mossoul. Selon la chaîne de télévision kurde irakienne Rudaw, seulement 10 % de la ville restent entre les mains des terroristes.

Des médias irakiens ont récemment publié une carte montrant qu’un petit nombre de terroristes se concentraient au bord du fleuve Tigre. Ils sont presque entièrement encerclés par les forces irakiennes.

Plus tôt, le chef d’état-major irakien Othman Al-Ghanimi avait annoncé que les militaires espéraient libérer Mossoul avant le 27 mai, jour du début du mois de ramadan.

L’armée irakienne, épaulée par la coalition internationale conduite par Washington, a lancé le 17 octobre dernier une vaste offensive pour reprendre Mossoul, deuxième plus grande ville du pays contrôlée par les djihadistes depuis juin 2014.

Fin janvier, les forces gouvernementales sont parvenues à en reconquérir la partie orientale. L’avancée des militaires est rendue plus difficile par la présence de nombreux civils dans la ville et par la configuration des quartiers.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;