Sur fond de rébellion de soldats dans le pays, plusieurs coups de feu ont été entendus ce lundi dans la capitale économique de la Côte d’Ivoire, Abidjan, et à Bouaké, épicentre des émeutes.

D’intenses fusillades ont éclaté lundi dans les deux plus grandes villes de Côte d’Ivoire, Abidjan et Bouaké, annonce Reuters, citant des témoins.Selon le média, les troupes loyalistes ont commencé dimanche à faire marche en direction de Bouaké, épicentre de la mutinerie. Des tirs sporadiques ont été entendus dans la nuit de dimanche à lundi dans cette ville, la deuxième du pays, mais aussi aux abords de camps militaires à Abidjan. Dans les deux villes, les fusillades se sont intensifiées avant l’aube.

Des tirs nourris ont été entendus également lundi à Daloa, ville du centre-ouest de la Côte d’Ivoire, au cœur des régions productrices de cacao.

« J’entends des tirs de kalachnikov et d’une arme plus lourde. Cela a commencé à 05h00 du matin. C’est intense », a déclaré un habitant d’Abidjan qui vit près de l’ambassade des États-Unis et de la résidence du chef de l’État Alassane Ouattara.

La décision de faire marcher l’armée régulière, soutenant le président Alassane Ouattara vers Bouaké, fait suite à trois jours de rébellion de la part de militaires qui réclament le versement de primes qui leur avaient été promises.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ;