La nouvelle stratégie de sécurité économique adoptée ce lundi par le Vladimir Poutine prévoit le «perfectionnement» des mesures de réciprocité face aux sanctions étrangères.

Les autorités russes envisagent de mettre au point de nouveaux mécanismes de riposte aux sanctions étrangères. Cette initiative, qui figure parmi de nombreuses autres, s’inscrit dans la nouvelle stratégie de sécurité économique nationale signée ce lundi par le Président Vladimir Poutine.Le document, qui fixe les principaux axes de la politique économique russe jusqu’en 2030, prévoit notamment le «perfectionnement des mécanismes d’adoption des mesures de réciprocité en cas de mise en place de sanctions ou d’autres pratiques discriminatoires par des États étrangers à l’égard de personnes physiques ou morales russes ou de branches de l’économie russe.»

Parmi les autres priorités figure également une initiative visant à améliorer la gestion par l’État des entreprises publiques et à «optimiser les flux liés aux migrations de travail en fonction des besoins de l’économie nationale.»

Autre priorité, « la démarcation des frontières de la zone économique spéciale russe (dont le plateau continental arctique ainsi que des plans d’eau) et la défense des droits et des intérêts des acteurs économiques russes opérant dans la zone. »L’État envisage également de poursuivre la lutte contre le détournement de fonds publics, la corruption ainsi que les secteurs gris et criminel de l’économie.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;