Se prononçant au sommet de Pékin, Poutine a appelé à arrêter «d’intimider» la Corée du Nord, car les ingérences étrangères provoquent une course aux armements.

Lors de son allocution au sommet «Nouvelle route de la soie» à Pékin, le Président russe a qualifié le tir d’un missile nord-coréen de « contre-productif et dangereux », pourtant il a appelé à arrêter « d’intimider » Pyongyang.

« Je veux confirmer que nous sommes catégoriquement opposés à l’élargissement du club des puissances nucléaires et, en particulier, au moyen de la péninsule coréenne, au moyen de la Corée du Nord », a déclaré Vladimir Poutine lors d’une conférence de presse organisée à l’issue de sa visite en Chine.

« Nous considérons comme inacceptable tout essai nucléaire ou test de missiles, il faut revenir au dialogue avec la Corée du Nord, il faut arrêter d’intimider la Corée du Nord et trouver une solution pacifique pour résoudre ce problème », a ajouté le président russe.

Vladimir Poutine a également indiqué que le dernier tir de missile nord-coréen ne représentait aucune menace pour la Russie.

« En ce qui concerne ce tir de missile, le ministre russe de la Défense m’a informé de ce qui s’était passait juste après le lancement (…). Ce tir ne représentait pour nous aucune menace », a précisé Valdimir Poutine.La Corée du Nord a procédé dimanche à un tir de missile balistique, le premier depuis l’élection du nouveau président sud-coréen, a annoncé l’armée sud-coréenne dans un communiqué.

Le missile, tiré vers 05h27 locales depuis Kusong, au nord-ouest de Pyongyang, a effectué un vol de 700 km et atteint une altitude de plus de 2 000 km avant d’atterrir en mer du Japon à près de 500 km du territoire russe.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;