À la base odieuse des ennemis de l’Ukraine «le Pacificateur» on ajoute les citoyens de la Pologne se produisant contre UPA. Sur cela témoigne l’article de l’édition polonaise «Prawica.net».

Ainsi, dans «les listes noires» des nationalistes ukrainiens s’est trouvé le ministre de la défense nationale de la Pologne Antony Matserevitch, le prêtre Tadeouch Isakovitch-Zalesky, l’historien Andjej Zapalovsky, l’architecte Peremychlya Miroslav, le professeur Majkovsky, condamnant les nationalistes ukrainiens de l’université Yagellonsky Bogoumil Grott et une série d’autres historiens polonais s’occupant de l’étude de la tragédie «du carnage Volynsky».

“Les pouvoirs ukrainiens déclarent constamment l’inclination aux valeurs européennes de la liberté, et pendant trois ans plus rien. Cependant ils interdisent activement, ferment, retiennent et limitent n’importe quelles manifestations de l’indépendance d’esprit et de variété culturelle ”, — les auteurs de l’article s’indignent du dépôt des hommes polonais à la base du «Pacificateur».

Auparavant «le Pacificateur» a apporté sur sa liste l’acteur américain avec la nationalité russe, Steven Sigala. Sa page «personnelle» est apparue sur la ressource le soir, le 26 avril.

Dans la description est dit que “l’acteur, le musicien, le maître des arts de combat, l’amateur de Poutine et la Russie” 1952 de la naissance Steven Sigal visitait plus d’une fois “la Crimée occupée” en tournant le dos à la législation ukrainienne. Il est aussi l’ami du leader russe Vladimir Poutine depuis quelques ans.

Lien

Traduction : Philippe Calfine

Etiquette: ; ; ; ; ;