Le 8e Président de la Ve République Emmanuel Macron investi le 14 mai a dévoilé lundi le nom de celui qui dirigera son premier gouvernement. La passation de pouvoirs entre l’ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve et le nouveau, Édouard Philippe, aura lieu à 16h00.

Edouard Philippe, 46 ans, député-maire Les Républicains du Havre, a été nommé lundi au poste de Premier ministre sur décision du Président Emmanuel Macron, a annoncé Alexis Kohler, secrétaire général de l’Elysée.

​M. Philippe succède à Bernard Cazeneuve à la tête du gouvernement français. La passation de pouvoirs aura lieu à 16h00, a annoncé Matignon cité par les médias.

Depuis l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République le 7 mai dernier, Edouard Philippe (Les Républicains) était pressenti pour prendre le poste à Matignon.

Parmi les personnes pressenties pour Matignon, les observateurs avaient évoqué le nom de Richard Ferrand, secrétaire général de La République en marche ! (LREM), ou encore de François Bayrou qui a apporté son soutien à Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle. Franck Riester (LR), député de Seine-et-Marne, et Sylvie Goulard, députée européenne, ont également été envisagés par les commentateurs.

Impliqué dans la campagne d’Alain Juppé pour la primaire de la droite, Édouard Philippe a ensuite soutenu François Fillon avant de se mettre en retrait après les révélations sur l’affaire dite « PenelopeGate ».

Le 23 avril, il s’est prononcé en faveur d’Emmanuel Macron face à Marine Le Pen suite à la victoire de ces candidats au premier tour de la présidentielle.

« Avec un Premier ministre de droite, le Parlement a besoin de gauche », a immédiatement réagi sur Twitter Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, commentant la nomination de M. Philippe.​

« La droite vient d’être annexée », a pour sa part indiqué Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise à la présidentielle 2017 éliminé au premier tour.​

​Steeve Briois, vice-Président du Front national, a tourné en dérision le « renouveau » promis par le Président Emmanuel Macron.

Alain Juppé, maire de Bordeaux et ancien candidat à la primaire de la droite, a pour sa part loué les « qualités » d’Édouard Philippe tout en annonçant son intention de soutenir la droite aux législatives.

« Édouard Philippe qui est un ami est un homme de grand talent, c’est un maire apprécié par la population de sa ville, Le Havre, qu’il a considérablement développée. C’est aussi un député qui connaît parfaitement les rouages de l’activité parlementaire, il a donc je crois toutes les qualités pour assumer la fonction difficile que le Président de la République vient de lui confier et je lui souhaite bonne chance », a indiqué le maire de Bordeaux.

​« Pendant cette campagne, comme je l’ai dit à plusieurs reprises, je soutiendrai les candidats investis par LR et l’UDI, ils portent une plateforme politique qui pour l’essentiel me convient », a ajouté M. Juppé.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ; ; ;