Insensible à la menace de Pyongyang de couler le porte-avions Carl Vinson, le Pentagone a annoncé que le navire ne quitterait pas la région de la péninsule coréenne et participerait à des opérations conjointes avec la Corée du Sud.

« Des exercices conjoints sont en cours entre la Corée du Sud et les États-Unis (avec la participation du porte-avions) », a communiqué l’agence Yonhap se référant à des militaires sud-coréens.

L’agence indique que les militaires n’ont pas précisé quand prendront fin ces opérations.

Le groupe aéronaval américain conduit par le porte-avions USS Carl Vinson est arrivé à proximité de la péninsule coréenne le 29 avril. A mesure de son avancée vers la mer du Japon, le porte-avions a participé à des exercices conjoints, d’abord avec les forces aériennes d’autodéfense japonaises, puis avec la marine sud-coréenne.Le Carl Vinson embarque environ 70 avions et hélicoptères de combat, dont 24 avions multi-rôle F/A18, dix ravitailleurs, dix avions anti-sous-marins S-3A,  six hélicoptères de lutte anti-sous-marine SH-3H, quatre avions de guerre électronique EA-6B et quatre avions de surveillance aérienne E-2.

Outre le Carl Vinson, le groupe naval américain comprend le croiseur Lake Champlain et les destroyers Michael Murphy et Wayne E. Meyer dotés du système avancé anti-missile Aegis.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ; ;