Alors qu’un quart de la population égyptienne vit au-dessous du seuil de la pauvreté, le gouvernement cherche à contrôler la natalité, qui a doublé depuis 1984 et ne cesse de croître.

Le gouvernement égyptien entame l’analyse d’un programme de contrôle des natalités, a déclaré jeudi le Président Abdel Fattah al-Sissi dans une interview aux principaux médias égyptiens.

Le nombre de naissances par an a atteint 2,5 millions de personnes, un rythme trois fois plus accéléré qu’en Chine, a fait savoir le chef de l‘État.

Auparavant, le Premier ministre égyptien Chérif Ismaïl a appelé les couples à se limiter à avoir deux enfants pour surmonter la crise économique. Selon lui, l’un des principaux problèmes de l’Égypte après les protestations de 2011 (qui ont mené à la destitution du Président Hosni Moubarak) est la croissance de la population sur fond de déficit de terres agricoles. Cela nuit au budget national, augmentant la part des importations de produits alimentaires.

D’ici à 2030, la population égyptienne pourrait atteindre 140 millions de personnes, contre 93 millions actuellement, selon des experts.

La population de l’Égypte a doublé depuis 1984 et triplé depuis 1966. Jusqu’à 26 % des habitants vivent sous le seuil de la pauvreté, selon des sources officielles.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;