«Ils ressemblaient à des bonhommes Michelin avec leurs vêtements amples. Ils pensaient qu’ils auraient chaud mais ils ont eu froid comme en enfer»: ignorant tout du vrai printemps russe, des soldats américains ont été surpris par le froid lors d’exercices militaires à la frontière russe qui ont eu lieu en mars.

Environ 200 marins américains ont pris part aux exercices militaires Joint Viking 2017, qui se sont déroulés en mars en Norvège, non loin des frontières russes.

Mais leurs uniformes « dernier cri », censés les protéger contre le mauvais temps, n’ont pas réussi à protéger les guerriers de l’Oncle Sam, qui s’attendaient à profiter des beaux jours ensoleillés. La réalité s’est avérée complètement contraire à leurs naïves attentes.

Для плеера требуется установить Flash Player

« Ils ressemblaient à des bonhommes Michelin avec leurs vêtements amples. Ils pensaient qu’ils auraient chaud mais ils ont eu froid comme en enfer », a commenté Jonas Rydholm, représentant de la société suédoise d’équipement Torraka cité par le journal Defense News.

Or, tout le monde sait depuis longtemps qu’avant de venir en Russie il faut bien prévoir à se protéger contre le froid. Les Russes savent par ailleurs très bien que le mois de mai russe peut jouer de vilains tours. Par exemple, à la mi-mai même les Moscovites ont été obligés de ressortir leurs vêtements d’hiver du placard, car le mercure était redescendu au-dessous de zéro et il neigeait…

Au total, 8 000 militaires de l’Otant ont été impliqués dans les exercices Joint Viking 2017 qui se sont tenues en mars dans la région de Finnmark, dans le nord de la Norvège.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ;