Washington et Brussels ont décidé de ne pas étendre l’interdiction des tablettes et des ordinateurs portables sur les vols en provenance d’Europe.

Il sera possible de travailler sur l’ordinateur portable ou jouer sur la tablette, sur les vols de l’Europe à destination des États-Unis.

Selon la BBC, après quatre heures de négociations à Bruxelles, les autorités européennes se sont en effet prononcées contre l’interdiction des ordinateurs portables et tablettes à bord des vols en provenance de l’Europe vers les États-Unis. Toutefois, elles ont souligné que d’autres mesures pour contrer une éventuelle menace terroriste seraient considérées.

Fin mars, les autorités américaines ont interdit d’emporter ordinateurs portables et tablettes en cabine sur les avions assurant les vols de neuf compagnies aériennes en provenance de 10 aéroports internationaux des pays arabes et de Turquie, invoquant un risque d’attentats.

Un peu avant, le Royaume-Uni a pris une décision similaire visant six pays, notamment le Liban, la Jordanie, l’Égypte, la Tunisie et l’Arabie saoudite. La France et le Canada ont indiqué qu’ils réfléchissaient à des mesures identiques.Les huit pays dont les compagnies et les aéroports sont concernés sont tous alliés ou partenaires des États-Unis: Turquie, Jordanie, Égypte, Arabie saoudite, Koweït, Qatar, Émirats arabes unis et Maroc.

Les États-Unis n’ont pas précisé la durée de l’interdiction mais la compagnie aérienne Émirats, basée à Dubaï, a précisé qu’on lui avait ordonné de l’appliquer jusqu’au 14 octobre.

Lien

Etiquette: ; ; ; ; ; ;