La saga de l’ingérence russe dans la présidentielle américaine semble s’éterniser. Un nouvel épisode vient d’ailleurs d’être tourné: un procureur spécial a été nommé pour mener l’enquête sur cette soi-disant ingérence russe dans l’élection présidentielle aux États-Unis de 2016.

Le ministre adjoint de la Justice Rod Rosenstein a annoncé la nomination de Robert Mueller, ancien directeur du FBI de 2001 à 2013, sous George W. Bush puis Barack Obama, au poste de procureur spécial chargé d’enquêter sur la soi-disant ingérence russe lors de l’élection présidentielle américaine de 2016.

Cette nomination vise à isoler les investigations du pouvoir politique en réduisant au minimum la supervision du ministère de la Justice.

« Dans ces circonstances uniques, les intérêts de la société exigent que je place l’investigation sous la tutelle d’un homme qui sera indépendant de la direction (du ministère de la Justice). Cet homme est nécessaire pour que les Américains soient sûrs des résultats (de l’enquête) », a déclaré M. Roseinstein.

Précédemment l’enquête sur « l’ingérence russe » était menée par le FBI, dont le directeur a été limogé par le président Donald Trump la semaine dernière.

Lien

Etiquette: ; ; ; ;